Historique

Le club est fondé en 1931, par Gabriel et Ernest Guigon. Il commence à participer au championnat de France en 1953, où il est évolué de façon sporadique en 2eme série jusqu’à la seconde guerre mondiale. À partir de 1948-1949, la 1ere série qui se limitait jusqu’à présent à un duel entre un club parisien et le Chamonix Hockey Club, s’ouvre à de nouveaux clubs dont Villard-de-Lans. Le club fait bonne figure et finit régulièrement à la 3e place nationale, mais il n’arrive jamais à contester la suprématie de Chamonix dans les Alpes et au niveau national. En 1962, le club finit ainsi vice-champion, grâce au forfait des chamoniards. La même année, la piste naturelle du club est transformée en piste artificielle. Le 18 septembre 1966, en raison d’un manque de joueurs, les clubs de Grenoble et de Villard-de-Lans s’associent pour créer le H.C. Grenoble-Villard-de-Lans et une équipe surnommée les « Ours Dauphinois ». Le GVHC finit le championnat 1966-1967 à la deuxième place derrière l’éternel champion de France, Chamonix et juste devant l’A.C.B.B. grâce au goal-average direct. L’année suivante, l’association obtient le même résultat. En 1968, le C.S. Villard-de-Lans repars de son côté, en mettant alors fin au Grenoble-Villard Hockey Club. C’est également l’année des jeux olympique de Grenoble, qui provoque la multiplication des créations de patinoires et de clubs de hockey en France. Dans les années 70, l’augmentation du nombre de clubs et de joueurs rend le championnat plus compétitif. La suprématie chamoniarde commence à être contestée, en premier lieu dans les Alpes. Saint-Gervais et Gap remportent le titre suprême, mais Villard-de-lans se contente de la seconde place 1975 et 1978. Ils remportent tout de même un titre national avec la Coupe de France 1977. En 1989-1990, les ours décident d’arrêter leur aventure professionnelle et de se consacrer à la formation. L’année suivante, ils sont donc engagés en Division 1 et échappent d’une place à la relégation au 3e niveau . Les ours remontent cependant en élite dès 1992-1993, en raison des nombreux dépôts de bilan, mais cela ne dure qu’une saison.

En 2000-2001, Villard-de-Lans est champion de division 1, mais refuse la montée, l’élite étant moribonde et considérée comme moins intéressante. Le club se succède à lui-même la saison suivante et revient finalement en élite en 2002-2003, quand l’élite est élargie à 16 clubs. Par la suite les ours se maintiennent dans l’élite. En 2004-2005, à la suite d’une saison compliquée, Dennis Murphy l’entraineur démissionne, il est remplacé par Stéphane Barin. Ce dernier sera entraineur-joueur lors des premières saisons. En 2005-2006, et après un début de saison prometteur, Villard chute au premier tour des play-off contre la modeste équipe du « Mont-blanc ». La saison suivante sera tous l’inverse. Les ours démarrent leur championnat de manière désastreuse (7 défaites en 7 matchs). En coupe de France les joueurs du Vercors éliminent à l’extérieur leurs voisins grenoblois. La fin de saison confirme le redressement du club, les ours battent le Mont-blanc en play-off, avant de chuter contre le leader morzinois en quarts de finale. Après cela les saisons se ressemblent, Villard effectue des saisons moyennes sans passer le premier tour des play-off. En 2007-2008, les Ours connaissent une saison moyenne. Ils finissent 10e de la saison régulière et sont éliminés au premier tour des play-off par Tours. La saison suivante est égale à la précédente. Les Villardiens terminent 9e du classement et sont battus par Morzine au terme d’une série de matchs accrochés. Cette saison sera tout de même marquée par un double exploit contre Rouen champion de France en titre (victoire 5-4 en Normandie, et succès 4-3 en Vercors). Lors de la saison 2009-2010, les Ours connaitront quelques difficultés puisque suite à une victoire contre Briançon, les isèrois enchaineront 9 défaites consécutives. Cette mauvaise série plongera Villard dans la zone de relégation. Heureusement Villard ne subit qu’une défaite lors des 7 derniers matches et se classe 10 eme. Mais ils sont éliminés au début des play-off par Strasbourg. La saison 2010-2011, sera celle du renouveau. Si la saison régulière n’est pas sublimée (10eme place) la révélation Jean-Christophe Gauthier portera les ours à bout de bras. Lors des play off les villardiens éliminent leur voisin grenoblois en 2 manches au 1er tour. Ils sont malheureusement battus en quarts de finale par Angers 3 manches à 0. Cette saison sera aussi marquée par un quart de finale de coupe de France.

La saison suivante marque l’arrivée de Rich Metro en tant qu’entraîneur principal. L’effectif est chamboulé avec de nombreux départs, et des arrivées tardives. Le début de saison est difficile pour les ours avec 7 défaites en 7 matchs (8 avec le revers contre Rouen, match reporté de la première journée). Durant cette saison, Villard subit quelques lourds revers (7-1 à Grenoble, 8-2 contre Strasbourg, 11-3 à Dijon). Malgré quelques belles performances (victoire 3-4 à Angers, victoire 1-6 à Strasbourg), les isérois ne parviennent pas à sortir de la zone de barrages, et sont donc contraints de disputer les play downs. Ils parviennent à se maintenir en Magnus en s’imposant 3 victoires à 1 face à Neuilly.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ours_de_Villard-de-Lans

 

Les commentaires sont fermés.